ASSURER UN SERVICE NORMAL D’ACM - REPONSE DU MINISTRE

L’Union des Maires de l’Essonne a attiré, en octobre dernier, l’attention des parlementaires concernant l’impossibilité pour un nombre significatif de communes essonniennes d’assurer un service normal d’Accueil Collectif de Mineurs (ACM) en raison d’un sous-effectif d’encadrants à même de remplir leur mission.

... Nous en appelons donc à votre compréhension et à votre volonté politique, que nous savons sans faille, pour porter ces revendications dans vos chambres respectives et solliciter les représentants de l’exécutif à ce sujet.
Permettre au Préfet de département de prononcer par arrêté, en cas de situations exceptionnelles, une dérogation temporaire à cette limite des 20% de non-diplômés aiderait les élus locaux à assurer le bon fonctionnement de leur service périscolaire.
En outre, attribuer ce pouvoir de dérogation au Préfet de département agirait comme une représentation concrète et bienvenue de la notion de « couple Maire-Préfet » maintes fois soutenue par le gouvernement. Elle valoriserait également l’expérience d’un grand nombre de non-diplômés qui ont continûment assuré ce service par le passé et qui ne bénéficient pour autant d’aucune reconnaissance dans ce domaine, fût-elle symbolique.
...

Messieurs Jean-Raymond HUGONET et Vincent DELAHAYE nous ont adressé le courrier de réponse du ministre Jean-Michel BLANQUER, que vous pourrez lire ICI

— Dernière mise à jour le 5 janvier 2022

+ D'ARTICLES