Deux projets sécuritaires de collectivités jugés illégaux par la CNIL

Fin 2019, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés a jugé hors cadre légal

 un projet communal consistant à expérimenter un dispositif d’analyse des sons captés par des micros disposés dans les rues de la ville. En effet, un encadrement législatif est indispensable avant le déploiement d’un tel dispositif.

 un projet de deux collectivités territoriales visant à expérimenter un portique de contrôle d’accès par reconnaissance faciale à l’entrée de deux lycées, même si ce dispositif ne devait concerner que les lycéens ayant préalablement consenti.

Pour plus d’information sur la décision de la CNIL veuillez cliquer ici

— Dernière mise à jour le 27 janvier 2020

La reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce site sans autorisation préalable de l'UME et mention de leur origine est strictement interdite et sera susceptible de faire l'objet de poursuites.

+ D'ARTICLES