Fermeture du réseau cuivre Orange

Pendant plus de cinquante ans, le réseau cuivre filaire a accompagné les Français dans leurs communications. D’abord réservé à la téléphonie fixe (RTC1, prise en T), il a ensuite permis la généralisation de l’Internet haut débit, grâce à l’ADSL et ses évolutions (SDSL, VDSL).

Arrivé en fin de vie, le réseau cuivre est amené à fermer et à être remplacé par la fibre optique (ou d’autres technologies pertinentes).

Télécharger le PowerPoint diffusé lors de la matinale animée par notre partenaire Orange le 8 février 2024

Avec le développement des usages du numérique, qui nécessitent des débits de plus en plus importants et grâce au Plan France Très Haut Débit porté par l’Etat, les collectivités et les opérateurs privés,

La fibre

est devenue la nouvelle technologie fixe de référence pour la téléphonie et l’internet très haut débit.

  Le réseau cuivre a atteint ses limites en matière de débits . Il ne répond plus aux besoins des Français, qui souscrivent majoritairement à la fibre. Le nombre d’abonnements fibre a ainsi dépassé le nombre d’abonnement cuivre en 2022 selon l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep).
  Le réseau cuivre a aussi atteint ses limites en matière de coût et de consommation énergétique . En conséquence, l’opérateur propriétaire du réseau cuivre (Orange) a annoncé fin 2019, sa volonté de fermer progressivement son réseau cuivre jusqu’en 2030, avec la perspective d’une substitution progressive principalement par le réseau en fibre optique.

Fermeture commerciale et fermeture technique du cuivre
La fermeture se déroule en deux phases principales :
  Dans un premier temps, la fermeture commerciale (janvier 2026)  : les opérateurs commerciaux ne commercialisent plus de nouvelles lignes cuivre (ADSL ou téléphonie fixe avec prise en T). Sur une ligne cuivre fermée commercialement cela signifie que :
➢ Un abonné au réseau cuivre continue de recevoir les services de son opérateur commercial mais il n’a plus la possibilité de changer d’opérateur pour une nouvelle offre sur le réseau cuivre, seulement pour une offre sur le réseau fibre
➢ Une personne qui n’avait pas d’abonnement au cuivre ne peut pas souscrire à une offre.
- Dans un second temps, la fermeture technique (calendrier selon les lots de communes) : les services s’arrêtent définitivement sur les lignes cuivre existantes, quel que soit l’opérateur. En l’état actuel de la réglementation, la fermeture technique se fait à l’échelle de la commune, à une même date pour tous les locaux. Afin d’anticiper la fermeture technique, il est impératif que les abonnés sur le réseau cuivre n’attendent pas le dernier moment pour migrer vers la fibre optique (ou d’autres technologies alternatives), afin de ne pas risquer une coupure de leurs services.

Le rôle des différents opérateurs
Le chantier de fermeture du réseau cuivre est piloté par Orange, en tant que propriétaire du réseau, et implique l’ensemble des opérateurs et des pouvoirs publics.
Parmi les parties prenantes au chantier de fermeture du cuivre, on peut distinguer :
 l’opérateur d’infrastructure propriétaire du réseau cuivre, Orange, qui organise la fermeture de son réseau, en concertation avec les opérateurs commerciaux qui l’utilisent, les opérateurs d’infrastructure du réseau en fibre optique et les collectivités
 l’opérateur d’infrastructure (OI) est responsable du déploiement du réseau en fibre optique jusqu’à l’abonné dans la zone et en assure la maintenance : il installe les armoires de rue et déploie les lignes en fibre optique vers tous les locaux situés dans les zones desservies par ces armoires de rues. L’opérateur d’infrastructure varie selon les territoires.
 les opérateurs commerciaux (OC) qui commercialisent des abonnements aux clients sur le réseau cuivre. Ils accompagnent leurs clients pour les migrer vers la fibre ou toute autre technologie.

Conséquence de la fermeture du cuivre pour les clients des opérateurs
Deux cas de figure :
 Le client a déjà souscrit un abonnement à la fibre optique (ou à toutes autres technologies alternatives comme le satellite, la 4G fixe ou la THD radio) préalablement à la fermeture du réseau cuivre sur la commune : il n’est pas concerné par le dispositif de fermeture du cuivre
 Le client dispose d’un abonnement sur le réseau cuivre (téléphonie, ADSL...) : il doit migrer vers la fibre optique ou une autre technologie très haut débit.

Plusieurs sites de référence :
 www.fftelecoms.org/categories/fin-du-cuivre
 www.treshautdebit.gouv.fr

En cas de question, vous pouvez joindre notre interlocuteur Orange pour les collectivités locales de l’Essonne. (Coordonnées à demander à UME)

— Dernière mise à jour le 3 avril 2024

La reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce site sans autorisation préalable de l'UME et mention de leur origine est strictement interdite et sera susceptible de faire l'objet de poursuites.

+ D'ARTICLES