La situation épidémique de la grippe aviaire en élevage et sur la faune sauvage passe du risque « négligeable » au risque « modéré » en Essonne

La Direction Départementale de la Protection des Populations a relayé une information issue de l’arrête du 9 septembre 2021 actant que le niveau de risque influenza aviaire passe de « négligeable » à « modéré » en Essonne (et plus généralement dans toute la France métropolitaine). Explications des conséquences d’un tel ajustement.

  En France, un foyer H5N8 a été identifié le 9 septembre dernier dans le département des Ardennes. Si des mesures ont été prises pour euthanasier les volailles concernées, la crainte d’un emballement de la dynamique d’infection augmente, en raison de la possible diffusion de ces virus par les oiseaux migrateurs de passage sur le territoire français.

⇨ Pour cette raison, les mesures suivantes deviennent applicables en Essonne :

  Les élevages commerciaux de plus de 1 000 oiseaux doivent procéder à une surveillance clinique quotidienne.

  Les palmipèdes prêts à gaver doivent faire l’objet d’un dépistage virologique préalable lorsqu’ils sont transférés d’un site d’exploitation vers un autre site d’exploitation.

  Désormais, les oiseaux tirés ou capturés seront eux aussi surveillés par l’Office Français de la Biodiversité (en risque « négligeable », seuls les oiseaux trouvés morts ou malades font l’objet d’une telle surveillance).

  La Direction Départementale de la Protection des Populations a également annoncé que d’autres mesures sanitaires devraient entrer en vigueur très prochainement.

Lire le courrier de la Direction Départementale de la Protection des Populations

— Dernière mise à jour le 14 septembre 2021

+ D'ARTICLES