Le site Cybermalveillance.gouv vise à sensibiliser les collectivités sur les risques de cybersécurité

Le site Cybermalveillance.gouv entend intensifier son programme de sensibilisation aux risques numériques dans les collectivités territoriales, à l’heure où les cyber-attaques deviennent progressivement monnaie courante.
Pour information, 30% des collectivités auraient été victimes d’une attaque de rançongiciel en 2019 (en d’autres termes une attaque par un logiciel malveillant prenant en otage les données personnelles).

En 2020, 4% des collectivités auraient été piratées par un logiciel malveillant.

 Le hameçonnage (ou « phishing ») constituerait le type de cyber-attaques le plus répandu au sein des collectivités.
Pour rappel, le hameçonnage se réfère à une technique frauduleuse destinée à leurrer l’internaute pour l’inciter à communiquer des données personnelles (comptes d’accès, mots de passe etc.) et/ou bancaires en se faisant passer pour un tiers de confiance. Viennent ensuite les attaques de rançongiciel et les piratages.

 Cybermalveillance.gouv édicte donc un ensemble de dix règles que les collectivités territoriales sont invitées à suivre pour limiter au maximum le risque de survenance de ce genre d’attaques.

  • Eviter d’opter pour des mots de passe trop simples et les changer régulièrement,
  • mettre à jour fréquemment les logiciels numériques (tout en se méfiant des fausses mises à jour Internet),
  • sauvegarder autant que possible les données,
  • sensibiliser les agents à ce sujet…
  • les recommandations sont nombreuses.

Nous vous invitons donc à consulter les consignes de sécurité énoncées par Cybermalveillance.gouv

— Dernière mise à jour le 16 février 2021

+ D'ARTICLES