SÉCURITÉ ROUTIÈRE : Renforcement des sanctions contre les rodéos motorisés

Le Parlement a approuvé, le 3 août 2018, la loi renforçant la lutte contre les rodéos motorisés, cette pratique consistant à « adopter, au moyen d’un véhicule terrestre à moteur, une conduite répétant de façon intentionnelle des manœuvres constituant des violations d’obligations particulières de sécurité (…) ou qui troublent la tranquillité publique ».

Dans ce texte, le gouvernement sévit à l’encontre de ses adeptes.
 Les contrevenants risquent d’un à cinq ans d’emprisonnement et de 15 000 € à 75 000 € d’amende.
 Les peines sont portées à 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende lorsque les faits sont commis en réunion ; et à 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende si le conducteur ne possède pas le permis de conduire ou se trouve sous l’emprise de l’alcool ou de produits stupéfiants.

En 2017, ce sont quelque 8 700 rodéos qui ont été constatés dans les zones urbaines par la police nationale, à moto, en scooter ou quad, plus rarement en voiture.

 Plus d’infos

— Dernière mise à jour le 7 septembre 2018

+ D'ARTICLES