Spéciale « confinement » : les informations essentielles à connaître (et susceptibles d’être modifiées)

Le décret n°2021-296 du 19 mars 2021 a donc officiellement instauré les nouvelles règles de déplacement, d’ouverture des commerces, et de pratiques d’activités sportives à l’aune de ce troisième confinement qu’il conviendrait aujourd’hui de qualifier de « mesures de freinage ».

Voici l’essentiel de ce qu’il importe de savoir dès maintenant :

Les commerces contraints à fermer et autorisés à rester ouverts

 Environ 90 000 commerces sont amenés à fermer leurs portes pour les quatre prochaines semaines.

 En plus des commerces habituellement autorisés à rester ouverts (les supermarchés, les tabacs, les pharmacies, boulangeries, etc.), peuvent désormais continuer d’exercer leur activité les librairies, les disquaires, les salons de coiffure, les chocolatiers et confiseurs, les magasins de bricolage, les fleuristes et magasins de plantes, les concessions automobiles (sur rendez-vous uniquement), les magasins de réparation et d’entretien d’instruments de musique ou encore les commerces de machines agricoles (là aussi sur rendez-vous). Les visites de biens immobiliers peuvent également continuer d’avoir lieu.

 Les marchés ouverts ou couverts peuvent quant à eux poursuivre leurs activités, mais seulement pour les commerces alimentaires, de plantes, fleurs, engrais et graines.

 Les commerces ou centres commerciaux de plus de 10 000m2 demeurent fermés, à l’exception des hypermarchés.

 Néanmoins, dans les supermarchés ou hypermarchés de plus de 400 m2, les produits que l’on trouve d’habitude dans les commerces aujourd’hui fermés (tels que les jouets ou les vêtements) ne doivent plus être mis en vente.

 Le « click and collect » (ou de manière plus chauvine, le retrait de commandes) demeure autorisé pour tous les commerces fermés, à l’exception des magasins situés dans les centres commerciaux.

La pratique d’activités sportives

 Les cours d’EPS, même en intérieur, peuvent reprendre sur l’intégralité du territoire. Cela signifie donc qu’il est de nouveau possible pour les groupes scolaires de pratiquer la natation ou les sports s’effectuant dans des gymnases. Des protocoles sanitaires encadrant ces pratiques seront prochainement publiés.

 Hors cadre scolaire, la pratique du sport est plus réglementée. Ainsi, les associations sportives (qu’elles soient à destination des mineurs ou des majeurs) peuvent poursuivre leur activité, mais uniquement en extérieur :

  • sans limite de personnes si l’activité sportive a lieu dans un établissement sportif de plein air, à condition bien sûr qu’elle soit encadrée.
  • dans la limite de six personnes (éducateur compris) si l’activité sportive a lieu dans l’espace public

 La pratique sportive individuelle est quant à elle permise dans l’espace public et dans les établissements sportifs de plein air, à condition là aussi de ne pas déroger au rayon de 10kms de déplacement.

 Les sportifs professionnels, les sportifs de haut niveau, et les publics en formation professionnelle peuvent quant à eux déroger au couvre-feu et à la limite de déplacement interdépartemental dans le cadre de leur activité.

Lire le décret du 19 mars 2021

Voir la nouvelle attestation de déplacement

— Dernière mise à jour le 23 mars 2021

+ D'ARTICLES