Vaccination des agents territoriaux par les médecins de prévention : le Ministère du Travail présente son protocole

Le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a récemment publié un protocole détaillant les étapes que les médecins du travail sont amenés à suivre pour vacciner les salariés volontaires au moyen du vaccin AstraZeneca.

Dans une lettre datant du 18 mars 2021, le préfet de l’Essonne indique que ce protocole s’applique également aux agents territoriaux éligibles à la vaccination.

Voici donc les étapes clés de ce protocole, qu’il convient d’assimiler.

 Les employeurs territoriaux peuvent à leur échelle contribuer à la stratégie nationale de vaccination pour leurs personnels éligibles.
 Les médecins de prévention volontaires pour mener à bien cette campagne de vaccination doivent néanmoins s’assurer qu’ils disposent de moyens matériels et humains suffisants (infirmiers, moyens de conservation adaptés des doses vaccinales, moyens matériels et médicamenteux, secours d’urgence en cas d’accident etc).
 Le personnel infirmier du service de médecine préventive peut également vacciner toute personne, à l’exception des personnes présentant des antécédents de réaction anaphylactiques à un des composants du vaccin AstraZeneca.
 A ce titre, le protocole insiste sur l’importance de respecter la priorisation les publics cibles dans les campagnes vaccinales. Le préfet rappelle qu’il ne s’agit pas de mener une campagne de vaccination auprès de personnels que les médecins auraient eux-mêmes identifiés, mais bel et bien de cibler les personnes éligibles en priorité.
 Pour rappel, le vaccin AstraZeneca est ainsi recommandé en priorité aux professionnels du secteur de la santé ou du médico-social de moins de 65 ans, en commençant par les personnes âgées de 50 à 64 ans et qui présentent des comorbidités.
 La Haute Autorité de Santé recommande de privilégier un intervalle de 9 à 12 semaines entre les deux doses.
 Le protocole rappelle également que la vaccination est recommandée mais qu’elle n’est nullement obligatoire. Elle nécessite ainsi le consentement éclairé préalable de l’agent volontaire. Une visite pré-vaccinale avec l’agent territorial avant la première injection doit également être réalisée par le médecin de prévention.
 Il demeure impératif que chaque vaccination soit renseignée sur le système de téléservice Vaccin Covid accessible à l’adresse suivante http://vaccination-covid.ameli.fr
 Enfin, il est également recommandé de placer l’agent sous surveillance pendant au moins 15 minutes après la vaccination

 Lire la lettre du préfet aux maires
 Lire le protocole

— Dernière mise à jour le 29 mars 2021

+ D'ARTICLES